On n’est qu’un groupe de citoyens éduqués et dévoués qui pensent que la participation de toute couche sociale haïtienne pourrait changer quelque chose dans le futur du pays.  Ainsi, on a mis en place un gouvernement virtuel avec des gens qui ont déjà un passé politique ensemble  et qui meurent d’envie d’une Haïti nouvelle. On occupe les premiers postes en attendant qu’on puisse avoir un nombre nécessaire pour proposer des élections. On le fait de cette façon parce qu’on ne veut pas que quelqu’un qui n’a aucune idée de ce qu’on veut mettre en place ait la direction quelconque, et involontairement passer à coté de l’objectif. Cet espace de pouvoir sera bien-sure ouvert à tous les partis, les gens de toutes tendances politiques. Absolument, on a toujours bercé le rêve de voir un pouvoir haïtien avec des dirigeants du coté OPL (Organisation du Peuple en Lutte); L’ESPWA, OFL (Organisation Fanmi Lavalas), PUN (Parti pour l’Unité Nationale), RDNP, FUSION, ALYANS, UNION, MPH, LATIBONIT AN AKSYON, Rallie des Démocrates Progressifs Nationaux, KOMBA, MOCRENA, FRN, MRN, PLH, JPDN, MODEREH, MIRN, UNITE TET ANSANM PARTI et autres. Une fois le pouvoir est séparé de cette façon entre tous les filles et fils du pays et an laissant à chacun la possibilité de remplir son devoir il n’y aura personne qui accuserait l’autre de n’avoir pas fait son travail parce que ce sera un boulot d’équipe. La lutte qu’on enchaine à se grincer les dents pour acquérir au pouvoir n’existe pas dans ce gouvernement virtuel, mais plutôt le désire de faire quelque chose en commun en tant qu’haïtiens.

On n’a pas l’intention de venir avec un projet de société qui reflètera le profil d’un parti politique en particulier parce qu’on veut que tout le monde ou tout parti vienne avec leur propre projet pour arriver à faire ce qu’on appelle réellement un projet de “développement social haitien“. On n’appartient surtout pas à aucun parti. On croit dans la pluralité des idées différentes pour une solution commune. C’est dans l’ensemble des projets que sortira celui qui changera notre façon de voir et de comprendre le pays. Il est dit quelque part; du frottement des idées jaillit la lumière, ainsi chaque membre du gouvernement virtuel qui se présente avec un projet différent on récoltera de lui pas mal de bonnes idées. Sur ce point, on comprend la raison pour laquelle  tant de gouvernements haïtiens n’ont pas réussit au pouvoir. C’est simplement parce qu’ils s’amènent toujours avec un projet de politique social fait par et pour un unique parti. Donc la participation de la grande majorité s’éclipse derrière la silhouette de celui au pouvoir. Pourtant si c’était un projet de consensus national de plusieurs partis il n’y aurait ni perdant ni gagnant, à ce moment là on se mettrait tous ensemble pour corriger les fautes et recommencer de nouveau.

Dans ce gouvernement virtuel on laisse l’espace ouvert à toute idée, tout parti et toute tendance afin que    chacun puisse venir avec leur propre projet social dépendant du poste qu’il ou qu’elle occupe. On complaint toujours contre le gouvernement au pouvoir en disant qu’il ne reflète pas les besoins du peuple, maintenant c’est à vous de venir avec un projet qui satisfera à tout le monde. On espère enfin on regroupera toutes ces grandes idées de ces grands haïtiens qui disent toujours si c’étaient eux au pouvoir ils procèderaient de cette manière. Il est temps de se réunir ensemble et de sortir avec quelque chose de mieux et durable.

Share this...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn