A chaque fois que l’intégrité haïtienne est menacée, les citoyens Haïtiens et Haïtiennes en Haiti ou à l’étranger se rallient toujours pour défendre leur souveraineté nationale. Ainsi, pendant cette montée incessante, des déclarations de partout le monde une fois de plus on se réfère au Duvaliérisme. (celui de François) Comme si du temps de la période Duvaliériste les relations diplomatiques  entre Haiti et les pays étrangers allaient pour le mieux.

 

De plus, la majorité des Haïtiens qui ont eu des amis ou parents dans le gouvernement Duvaliériste se confondent de très souvent le Duvalierisme au Macoutisme. Peut il exister une doctrine dans une autre déjà établie? Alors je laisse aux autres la réponse  parce qu’ils sont beaucoup plus avancés de la faire a ma place.

 

Cependant, je dois m’expliquer de toute façon. D’abord le Duvaliérisme c’est une Doctrine en elle-même, donc le Macoutisme ne peut-être existé la-dans comme une seconde doctrine. En d’autre terme, le Macoutisme n’existait même pas. Seulement existait dans le pays la milice Volontaire de la Sécurité Nationale (V.S.N). C’était une idée assez intelligente de la part du Dr. François Duvalier pour soutenir son pouvoir autour de lui. Et c’est pour cette raison qu’il a passé 14 années consécutive au pouvoir, et après sa mort son fils a pleinement bénéficié de cette milice pour consolider son fantomatique pouvoir parce que ce sont ses entourages qui lui tiraient les ficelles.

 

Néanmoins, François Duvalier en voulant copier sur l’occident exclusivement l’idéologie Marxiste. Il a par ailleurs  prétendument parler du Duvalierisme a travers ces livres sur passé et son régime. Entre autre, a travers lesdits livres il n’y avait pas aucune mention de reconstruction ou de plan de développement nationale pour le pays. En un sens c’était plutôt une propagande a l’encontre de ce que disait la diplomatie Américaine de lui. Il s’opposait a une proposition de reconstruction massive des rues de la capitale et des provinces parce qu’il stipulait que ça va favoriser aux ennemis du pouvoir trop accès dans le pays. Je ne serais a ce point un Duvalieriste pour le simple fait que tout développement a travers le monde commence a partir des voies ferrées, aériennes, et routières. Le Dr. François Duvallier après le référendum de juin 1964 qui lui nommait président a vie en Haiti avait a ce moment la le plein pouvoir d’enclencher le développement du pays parce que Le Ciment d’Haiti, le mines de Sables de Titanyen, et l’aciérie d’Haiti étaient sous sa disposition dictatoriale.  Je ne saurais enorgueilli entant que Duvaliériste lorsque je regardais le niveau dégradant des infrastructures haïtiennes.

 

Surtout dans des endroits défavorisés du pays; par exemple Post-Marchand, la Ruelle Estimé, la majorité des communes de carrefour, Bois Moquette, Saint Martin, La Saline pour ne citer que ceux-la. Le pays jusqu’à date n’est pas praticable en voiture. Ainsi on peut remarquer; qu’il s’agit de voitures neuves ou usées elles se ressemblent toutes dans les rues de la capitale. Les cortèges présidentiels se voient seulement propre semblables a quelque chose de mieux seulement après avoir sorti du Palais National ou des bureaux publics. Après 2 ou 3 kilomètres de routes elles se ressembles toutes de la même façon dans les rues. De la boue dans les roues, de la poussière sur les vitres de côtés et arrières, c’est une véritable bataille quotidienne contre la salubrité partout a travers le pays y compris Port-au-Prince.

 

Par ailleurs, je vous le dit en vérité du temps de François Duvalier même si le pays ne se constituait que des corridors en majorité, mais ils étaient tous sans fatras, sans débris et même sans des animaux morts délaissés sur le passage. A ce point je suis un Duvalieriste comme les autres. Mais la seule complainte qu’on pouvait insinuer des dits corridors  c’était l’odeur nauséabonde des eaux sales que les gens qui habitaient ces corridors jetaient constamment dans les allées. Cela se comprendrait facilement parce qu’il n’y avait pas dans ces zones la une infrastructure appropriée qui accaparait directement de chaque maison les eaux usées pour les acheminer dans les égouts. Et cela dans la majeure partie du pays: Que ce soit la commune de Delmas, Petion-Ville, Peggy-Ville, Laboule, Fermathe, et une partie des Route des Frères. J’ai dit bien une partie, parce qu’il y a eu très tard un projet assez intéressant a Belle-Ville qui a beaucoup démontré aux autorités passées et actuelles que le développement est très possible et indispensable en Haiti.

 

Dr. François Duvalier me fait retrouver dans sa doctrine une fois de plus lorsqu’il s’opposait aux Américains qui voulaient lui dicter leur manière de gouverner le pays pendant que ces derniers s’affirmaient avec la dictature de  Rafael Trujillo après le massacre des haïtiens au bord de la frontière, sur une terre qui est complètement un territoire haïtien. Cependant, faut il se poser cette question: Pourquoi Duvalier lui-même n’avait pas attaqué ses salauds et ces va-nu-pieds Dominicains? Manque de stratégie militaire je peux dire, surtout quand on sait que presque 80 pour cent de la population était composée de Macoutes et de militaires. Il avait d’alors la chance de reconquérir l’Île entière ce qui éviterait la mort de plus de 30000 de nos frères et sœurs qui vivaient, travaillaient, ou ont pris naissance en République Dominicaine. La, je ne saurais m’appeler un Duvalieriste, car mon orgueil patriotique Haïtien et de propriétaire légitime de l’Île entière ne me le permettra jamais. Malheureusement, jusqu’à date le problème persiste encore sur la frontière. Les “hijos de puta” soldats Dominicains et les habitants de la frontière leurrent les petits marchands haïtiens de croiser la frontière pour vendre ou acheter. Et après la vente ces mêmes Dominicains les embûches a coup de machettes tout en reprenant leurs marchandises et tout l’argent que les Haïtiens possédaient. Le plus insignifiant de tout ça, c’est que ces idiots Dominicains vont poster leur crimes sur les médias sociaux tels que; Facebook et Instagram afin  que tout  le monde le sache.

 

Que disent les Nations-Unis a propos de tout çà? Rien du tout. Que disent les autoritaires Américaines qui se présentent comme des soldats internationaux de paix? Pas une merde! Comme ils nous disent chaque jours les diplomates Américains, qu’ils nous font payer le prix de libération des Africains en Amérique du Nord et du Sud. Sans aussi oublier la libération des Américains eux-mêmes contre les Britanniques. Quelle ingratitude démesurée hein?

 

Et maintenant, où sont passés de nos jours les fils et filles des Duvaliéristes  qui ont fait des études très avancées dans la Belgique, France, Espagne, Italie, Etats-Unis, Canada, Mexico, la Russie, Germanie et en Haiti? La raison pour laquelle que je demande pour eux c’est parce quelques uns d’entre eux furent parmi mes brillants professeurs en Haiti. Il est temps que ces intellectuels Haïtiens se regroupent ensemble autour d’une idée commune et de Réformiste pour affronter les problèmes internes  et externes de notre chère patrie Haiti. Ce que bon nombre de présidents n’ont pas eu le culot de faire, car éduquer le fils des soldat et les Macoutes constituent un pilier central dans la continuité de la doctrine d’alors.

 

Aujourd’hui, la réintégration de l’armée sur le territoire Haïtien est un peu mal compris par bon nombre d’entre nous parce que la constitution ne détermine pas exactement le droit et le devoir du soldat Haïtien. Sans des lois préalables et de concert avec la justice le système entier peut s’effondrer. Le service militaire doit être institué dans le curriculum éducationnel d’Haiti. Nul ne peut l’éviter sous aucun prétexte, excepté une infirmité certifié par un médecin légitime. Tout étudiant Haïtien de quelque soit l’école d’où il ou elle vient doit faire ses services militaires, et ceci sans distinction de riches ou de pauvres. De nos jours, on peut expliquer le pourquoi et la raison qui ont forcé l’ex président Haïtien Jean-Bertrand Aristide de mettre fin a cette armée qui était infestée par les services Secrets Américains. Et c’est pour cela  qu’on avait presque chaque mois un coup-d’Etat au Palais National. Ce qui contrairement du temps de François Duvalier était différent parce que le dictateur lui-même a donné naissance au V.S.N qui nettoyaient le terrain de cette gangrène étrangère. Ainsi il a put passer tout ce temps au pouvoir sans être renversé par les Américains. Cette pratique est aujourd’hui indispensable pour le développement d’Haiti. Ces derniers ne pouvant pas chambarder le pouvoir de François Duvalier, a mis al fin une etiquette de communiste sur son dos. C’est a partir de cela que le tourisme international cesse de mettre les pieds en Haiti. C’est ce qui fait donc aujourd’hui le tourisme est plus fréquent dans la République Dominicaine, le Bahamas, La Jamaïque, etc.

 

Notre problème fondamental en Haiti c’est que personne ne connaît personne. Tout le monde est bienvenue sur le territoire. Non! Ce n’est pas possible de continuer ainsi, l’Etat Haïtien doit identifier chaque personne dans le pays individuellement. Ensuite créer une donnée de base pour chacun; Haïtien ou étranger. Donc, quand l’un d’entre eux commet un crime ou l’on fait appel a l’un d’entre pour remplir ces devoir civils on saurait exactement où les trouver. S’il y a un pays libre, un pays où les gens font ce qu’ils veulent sans avoir peur de perdre leur liberté il n’a qu’un seul nom Haiti, la Perle des Antilles.

 

Il est grand temps qu’on se réunisse autour d’une même Réforme politique afin de faire avancer la République d’Haiti. La majeure parti du pays économiquement dépend de la diaspora pour se soutenir. Cependant, la chambre haute et la basse refusent d’accorder aux Haïtiens vivant a l’étranger l’opportunité de devenir dirigeant en Haiti. Mais, ils doivent faire très attention parce qu’un jour cette caisse a sous que nous sommes peut tourner le dos a ces gens que nous aidons, afin qu’ils se soulèvent de leur cotée contre le gouvernement actuel.

 

Ref: Le massacre de Parsley

Leave a Reply